AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Hymne à la joie en construction

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

I'm singin' in the rain...


Âge : 23
Emploi/études : Le vol et l'école buissonnière
Localisation : Sur la portée de Beethoven
À savoir : C'est un personnage violent, violeur de femme, raciste, etc. [Merci d'en prendre conscience et de ne pas s'en offusquer.]
Commentaires : « Oh! oh! oh! Si ce n’est pas ce gros sac tout poicreux de Billy Boy empoisonné ? Que racontes-tu, grosse outre pleine de mauvaises huiles à mauvaises frites, graillon puant ? Viens t’en prendre un dans les camouilles, s’il te reste des camouilles, frise d’eunuque en gélatine ! »
Photo d'identité : Just singin' in the rain! ♬
Avatar : Malcolm McDowell (jeune)
Double(s) compte(s) : Claire, Miachel...
Messages : 27


MessageSujet: Hymne à la joie en construction   Jeu 12 Fév - 15:46

Alex DeLarge

"Comme un lac de montagne monsieur. Aussi clair d’un ciel d’azur au milieu de l’été ! "

+ Nom complet : Alexandre DeLarge+ Âge et date de naissance : 2 Septembre 1994 + Lieu de naissance : Laval + État civil : aucune importance + Métier/Études : voleur d'occasion + Addiction à : DMT et Beethoven + Groupe : Dimitri était un prince blanc + Personnalité sur l'avatar : Malcolm McDowell (jeune)  + Crédits : BOOGYLOU. + Les remerciemments : thks bitch + La dédicace à ton pote Jojo : SHE'S A MANIAC. MAAAAANIAC OH-OHHH.


Le caractère du personnage égocentrique + violent + hypocrite + intelligent + sensible à l'art + amoureux de Beethoven + n'a aucune pitié pour les autres + profiteur + menteur + charismatique + dirigeant + déconnecté du reste du monde + enfant roi + passionné + poète + narcissique + arrogant + ne dit jamais de mauvais mots + immature


Description brève des hallucinations Je ne consomme plus de puis un moment, ou sinon très rarement. Ces enfantillages puériles m'ont, depuis longtemps, asséché les camouilles. Mais parfois, les effets me saisissent comme les griffe de Mamie Marie. C'est comme un rivière de scintilleux diamants, qui s'approche, et qui vient, et qui va, dans mon golliwog. Des larmes de Ciel, puis des torrents de satin. Comme si tous les anges brodaient une cascade de floraisons. Les frissons trimballent le fond de ma poitrine toute ouverte, comme si l'échos venait me chercher en moi. Et alors, je reconnais, oh mes frères, la magnificience de la si sublime œuvre de Ludwig Van Beethoven qui scintille, juste pour moi, dans mon crâne bombarbeauté. Quand les louanges s'entassent dans ma cervelle fantaphoristique, il me vient les plus belles images et intentions en tête. Tous les violons sont la force de mes poing, et font jaillir le délicieux liquide rouge de la vie et de la mort toutes les timbales des Dieux. Ô douce et belle dérive qui me donne la joyeuse mélodie de l'ultra-violence.





test rp à venir au pire. je suis trop paresseuse pour déplacer mon ordi dans le salon et j'aimerais faire le rp en écoutant le film. bref. that struggle ya know.

Pseudo + BOOGYLOU YOOO Âge + 19 ans Sexe + oui Temps de connexion + k Comment as-tu connu le forum + bruh Que penses-tu du forum? + gooby pls Quel est la capitale de Honduras? + ta mèreOHHHHHHH Scénario + nope. À remplir +

Code:
<span class="point">Malcom McDowell (jeune) +</span> [i]alex delarge[/i]

made by BoogyLou.



Dernière édition par Alex DeLarge le Sam 14 Fév - 18:32, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

I'm singin' in the rain...


Âge : 23
Emploi/études : Le vol et l'école buissonnière
Localisation : Sur la portée de Beethoven
À savoir : C'est un personnage violent, violeur de femme, raciste, etc. [Merci d'en prendre conscience et de ne pas s'en offusquer.]
Commentaires : « Oh! oh! oh! Si ce n’est pas ce gros sac tout poicreux de Billy Boy empoisonné ? Que racontes-tu, grosse outre pleine de mauvaises huiles à mauvaises frites, graillon puant ? Viens t’en prendre un dans les camouilles, s’il te reste des camouilles, frise d’eunuque en gélatine ! »
Photo d'identité : Just singin&#39; in the rain! ♬
Avatar : Malcolm McDowell (jeune)
Double(s) compte(s) : Claire, Miachel...
Messages : 27


MessageSujet: Re: Hymne à la joie en construction   Jeu 12 Fév - 15:47

L'histoire

"Coquine, coquine, coquine ! Vieille saleté de Soumka !"



Tout commence, si vous le voulez bien, en 1994, tout simplement à l'hôpital de Laval, banlieue mondaine de Montréal. L'enfant s'extirpe à merveille du col de l'utérus de sa mère en parfaite santé. Il a un poids normal. Une physionomie normale. Et aura une vie normale. Il n'aura besoin de rien de plus et sera comblé, comme l'unique enfant chéri d'un père sans grandes convictions et d'une mère travaillant à l'usine pour permettre les luxes de tous les jours.

Appartement de quartier douteux, petite école très affable. C'est là que le baptisé Alexandre DeLarge grandira et habitera. Habite toujours, soit dit en passant. On se fiche du début de son existence, puisqu'il est trop banal. Certainement, le petit Alex démontre un tempérament facile à vivre. Ses parents ne sont là que pour lui qui reçoit tout cuit dans le bec. Le charmant petit bambin a droit à n'importe quel caprice, puisqu'il est le trésor de ses géniteurs. D'autant plus qu'il le mérite, oh oui! C'est que le petit Alex est très intelligent. Très très intelligent, même! Il aurait été premier de classe. Conditionnel présent parce que le petit Alex n'aime pas trop se faire prier. Je m'explique.

Cinq ou sept ans, quelque chose du genre. C'est l'école tout bonnement pour le petit génie de Alex qui procure fierté à ses parents, déjà, pour être autodidacte bien avancé sur ses camarades de classe. Toujours plus que poli envers les professeurs et autres supérieurs de l'établissement scolaire, souriant et docile à souhait, il affichait le plus candide des airs. Adorable, presque. Ce qui est désolant, c'est cette fois où il a saisit les cheveux de Thomas, juste sur la nuque, pour assommer ses dents sur le coin du lavabo de la salle de bain. Bon. Cet idiot de Thomas l'avait cherché, il faut dire. Il était bien net et clair que, depuis le départ, Alex était le chef.

Jamais Thomas n'avoua le coupable de sa gencive ensanglanté, et comprit bien vite que, de toute façon, il aurait perdu tôt ou tard ses palettes supérieures. Ce n'est seulement qu'après quatre autres belles années à répertorier quelques bobos par-ci par-là que Alex fut pointé du doigt et envoyé dans un centre de réhabilitation pour jeunes délinquants. C'est là que Alex devint une perle de belle nature.

Parce que, voyez-vous, il y eut cette journée, lors de ses onze ou douze ans, qu'il entendit pour la première fois l'échos du tombeau d'un Dieu. Et ce fut dès la première et magistrale note de la neuvième symphonie de Ludwig Van Beethoven, que Alex comprit qu'il n'était définitivement pas de ce monde. Qu'il était au moins l'antéchrist de son temps, sinon davantage. Et qu'il aurait son monde, bien au dessus de tous ces débiles de camouilles et de Soumkas.

Déjà bien fermé d'esprit sur ce qu'il pouvait bien penser des autres religions, ethnies et identités mêmes - il s'était toujours fichu éperdument du mal des autres, de toute façon - il cessa de s'éprendre du roi des nazis et de sa brillance puis devint adorateur de l'autre allemand, lui étant devenu artiste. Il n'y avait d'ailleurs aucune autre meilleure forme d'élévation que d'écouter la neuvième de Beethoven. La perfection avait atteint sa perfection. Il y dédia chacun de ses battements de cœur. Devint sage? Oui. Mais seulement aux yeux de ceux qui pouvaient lui retirer sa liberté.

Vers ses treize ans il mis les pieds dans une école secondaire bien normal. On était fier de ses progrès et de son comportement. Lui, il avait plutôt réalisé que rien de tout cela n'importait. Que rien d'eux n'importait. Qu'il avait le monde a ses pieds et que se foutre de tout était bien trop plaisant pour faire autrement. Gene Kelly et Isabelle Pierre lui donnèrent raison à chanter sous la pluie comme si rien, de rien, de rien, de rien n'était. De toute façon, le temps était bon, le ciel était bleu, à fumer son DMT l'extase plein la gueule et les symphonies plein les oreilles. Et de toute façon, ses plaisirs prirent ampleur.

Bien sûre, il y eut le désir charnel auquel il s'accommoda rapidement à éjaculer entre bon nombre de petites cuisses. Puis, tout au long de son adolescence, il rencontra Pete, Deam et Georgie avec qui, si puis dire, il avait un passe-temps commun. À leurs dix-huit ans, Alex, leur dictateur adoré, voyait bien que le bar clandestin et les quelques intimidation à coup de poing devenaient ennuyant pour eux. Il décida donc qu'il était temps pour lui de bien écouter les sages portées de Ludwig Van Beethoven et de se laisser emporter dans des petites fêtes d'ultra-violence.

Du bar clandestin, on les connait maintenant bien, ces quatre jeunes hommes bourrés de violence et de folies à faire jaillir. Tous vêtus comme un groupe de fidèles, porteurs de masques sur les lieux de crime, ils inspirent maintenant le sang et la venue des flics. Et pourtant, jamais ils ne se font coincés, les rapides.

made by BoogyLou.



PUIS LA NEUVIÈME SYMPHONIE VINT À MON SECOURS.


Il y avait moi, c’est à dire Alex et mes trois droogies, c’est à dire Pete, Georgie et Dim. Nous étions installés au sous-sol du Clandestin à nous creuser le rassoudok pour savoir où passer la soirée. Nous, on en était au Drinkrom, ça vous affute l’esprit et sa vous met en train pour une bonne petite fête d’ultra violence. — made by boogylou




Dernière édition par Alex DeLarge le Jeu 12 Fév - 17:25, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Emploi/études : Squatteuse
Localisation : Criss de gros trip
Commentaires : Votre univers me semble si loin ô mon pauvre je suis là où tu ne pourras jamais m'atteindre. Tu cours après le temps mais il fuit comme l'eau qu'il t'es impossible de prendre dans la paume de tes mains. Moi, je suis au-dessus de cette réalité. Je suis au-dessus de tous ce que vous appeler le monde réel. Je suis tellement loin, tellement haute, essayez donc, vermine, de venir me chercher ! Avant de tenter votre périple, les flammes infernales célestes vous attendent pour brûler votre peau et votre coeur jusqu'à qu'ils ne restent que cendre et là, seulement là, votre renaissance pourra débuter. Si bien sûr, d'ici là, vous ne soyez pas déjà décédé.
Photo d'identité :
Avatar : Daria Sidorchuk
Double(s) compte(s) : Ophelie Sénécal
Messages : 45


MessageSujet: Re: Hymne à la joie en construction   Jeu 12 Fév - 15:56

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

I'm singin' in the rain...


Âge : 23
Emploi/études : Le vol et l'école buissonnière
Localisation : Sur la portée de Beethoven
À savoir : C'est un personnage violent, violeur de femme, raciste, etc. [Merci d'en prendre conscience et de ne pas s'en offusquer.]
Commentaires : « Oh! oh! oh! Si ce n’est pas ce gros sac tout poicreux de Billy Boy empoisonné ? Que racontes-tu, grosse outre pleine de mauvaises huiles à mauvaises frites, graillon puant ? Viens t’en prendre un dans les camouilles, s’il te reste des camouilles, frise d’eunuque en gélatine ! »
Photo d'identité : Just singin&#39; in the rain! ♬
Avatar : Malcolm McDowell (jeune)
Double(s) compte(s) : Claire, Miachel...
Messages : 27


MessageSujet: Re: Hymne à la joie en construction   Jeu 12 Fév - 16:22

ikr

je suis là, n'amour
say no motherfucking alex evar.


PUIS LA NEUVIÈME SYMPHONIE VINT À MON SECOURS.


Il y avait moi, c’est à dire Alex et mes trois droogies, c’est à dire Pete, Georgie et Dim. Nous étions installés au sous-sol du Clandestin à nous creuser le rassoudok pour savoir où passer la soirée. Nous, on en était au Drinkrom, ça vous affute l’esprit et sa vous met en train pour une bonne petite fête d’ultra violence. — made by boogylou


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Avatar : Kaya Scodelario
Messages : 34


MessageSujet: Re: Hymne à la joie en construction   Sam 14 Fév - 18:57

VALIDATION APPROVED

Et félicitations au passage!

Et bah voilà: c'est ainsi que ça commence! + Bravo! Bravoooo! Petit junky que tu es va maintenant commencer ton bad trip parmi nous! Ou devrais-je dire... Ton BAD BAD TRIP! [...] c'est un jeu de mot... À cause... De... Du nom du forum... Ah-Euhm... BREF.

D'abord on fait quoi? + Et bah d'abord on court aller se faire une fiche de liens et de topics et d'aller feuilleter celles des autres! On offre un modèle facultatif pour ces fiches ici et . Si vous avez des demandes de rp's, liens ou autre à faire, c'est dans cette section que la magie opère. Si tu veux être $wag, tu peux même aller faire une demande de rang ici !

Okay... Et après? + Après si t'as des suggestions et questions en tout temps, n'hésite pas à aller ici! C'est aussi là que tu pourras faire la demande d'un nouveau lieu si tu le désires... Afin, y'a le  Flood qui est là pour toi! Alors hésite pas à en abuser! Comme on te conseille de ne pas hésiter à abuser du staff.......... ohhh yeahhh......


Efin + Merci d'avoir choisit Bad Bad Trip! Nous te souhaitons un bon jeu et une défonce des plus remarquables en ces lieux! Nous te souhaitons plein de bonheur, et surtout, plein de bonheur... Ah non merde c'est la même chose deux fois... En tout cas. Hasta la rita  

made by BoogyLou.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

I'm singin' in the rain...


Âge : 23
Emploi/études : Le vol et l'école buissonnière
Localisation : Sur la portée de Beethoven
À savoir : C'est un personnage violent, violeur de femme, raciste, etc. [Merci d'en prendre conscience et de ne pas s'en offusquer.]
Commentaires : « Oh! oh! oh! Si ce n’est pas ce gros sac tout poicreux de Billy Boy empoisonné ? Que racontes-tu, grosse outre pleine de mauvaises huiles à mauvaises frites, graillon puant ? Viens t’en prendre un dans les camouilles, s’il te reste des camouilles, frise d’eunuque en gélatine ! »
Photo d'identité : Just singin&#39; in the rain! ♬
Avatar : Malcolm McDowell (jeune)
Double(s) compte(s) : Claire, Miachel...
Messages : 27


MessageSujet: Re: Hymne à la joie en construction   Sam 14 Fév - 19:04

michiii :33333


PUIS LA NEUVIÈME SYMPHONIE VINT À MON SECOURS.


Il y avait moi, c’est à dire Alex et mes trois droogies, c’est à dire Pete, Georgie et Dim. Nous étions installés au sous-sol du Clandestin à nous creuser le rassoudok pour savoir où passer la soirée. Nous, on en était au Drinkrom, ça vous affute l’esprit et sa vous met en train pour une bonne petite fête d’ultra violence. — made by boogylou


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé






MessageSujet: Re: Hymne à la joie en construction   

Revenir en haut Aller en bas
 

Hymne à la joie en construction

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» L'Hymne à la Joie
» l'Occitan en une leçon
» Date de construction d'une maison familiale ?
» carrière en construction
» Ma dollhouse enfin en cours de construction !!!!! :)
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BAD BAD TRIP :: "Say no to drug" :: Vos Sims :: La pensine-