AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Event + Une expérience, et pas que!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

Admin/PNJ/roi du monde


Messages : 55


MessageSujet: Event + Une expérience, et pas que!   Dim 8 Mar - 16:50

Une expérience

et pas que! 3D IMAX ET HAUTE RÉSOLUTION!!

Les néons claquent une ouverture abrupte et sourde. La pièce est enfin éclairée, voire aveuglée, et ceux qui n'était pas déjà éveillé depuis un certain temps à fixer le vide ouvrent maintenant les paupières douloureusement. C'est que le choc est terrible, tout comme votre mal de crâne. On reconnait le style assez dégoûtant d'un sous-sol abandonné et purulent par les coulisses de jus brun sur les dalles des murs et l'odeur de rancis humidifié qui frotte bien les narine. L'endroit est si dégoûtant que vous pensez déjà à prendre une douche en quittant cet endroit.

Ensuite, vous réfléchissez à comment vous allez quitter cet endroit. Parce que vous êtes attachés comme des saucissons à des chaises de métal et, pire encore, vous avez un casque rouillé sur la tête qui est relié d'un mécanisme à la chaise et qui est collé à votre crâne grâce à des suces. Et vous... C'est qui, ça, vous? C'est un groupe de personne qui sont, tous autant qu'ils sont, assis en rond autour d'une console qui grinche. Ce qui vous relie à ces personnes? À date, seulement des câbles électriques de toutes les dimensions et couleurs qui se faufilent un peu partout. Et qui s'accrochent férocement à cette console en question.

C'est quelque chose que vous n'avez jamais vu. C'est imposant, sale et directement dans votre face. Pas très charmant. Assez inquiétant. Sinon, quoi d'autre qu'il y a, pour vous aidez à déchiffrer la situation... Hum... Ah! Bien sûre: il y a ces téléviseurs qui est suspendu au quatre coins de la pièce et qui s'allument d'un coup, avant même que vous ne pensiez agir. L'image qu'ils vous renvoient est noir est assez ennuyante. Le son, toutefois, devrait vous intéressé. C'est un voix déformée par un logiciel informatique qui va comme suit:

« Bienvenue, chers spécimens X et Y, à ma petite expérience. Comme vous pouvez le constatez, vous êtes fermement attachés à des chaises reliées à un dispositif métaphysique et électronique. La petite expérience que je tenterais sur vous aujourd'hui est une variation de décalage transpositrice diencéphalique bi-directionnelle communément appelé l'expérience de l'anémonis... L'aménotisi... Hum. C'est quelque chose comme ça. »

Vous comprendrez bien vite que ce génie est un crétin et que, ce qu'il dit, ça ne veut rien dire en fait. Peut-être vous devriez avoir encore plus peur de lui, maintenant.

« En tout cas! Vous serez exposés à une drogue très forte, comme plusieurs d'entre vous ont déjà consommés. Vous voyez le petit bouton rouge sur l'accoudoir de votre chaise? »

Oui, vous ne pouvez pas le rater. Il a été foutu là avec du papier-collant.

« En appuyant sur ce bouton là, vous vous injecterez une drogue inconnue dans le corps. Ça fera un effet presque immédiat. Une fois que vous aurez fait ça, vous serez libérés de vos chaises par un processus d'automatisation des menottes à vos poignets... en tout cas, c'est pas important! Il faut savoir qu'une fois que tout le monde aura pesé sur le bouton, un compte à rebours de deux heures se déclenchera. Et après ce deux heures, bah la porte s'ouvrira et vous pourrez partir! C'est facile, non? Amus- »

Le son coupe. Autant votre hôte peut être mauvais avec les mots qu'il peut avoir du mal avec l'ordinateur. Et, malheureusement, vous êtes tous branchés à l'une de ses machines.


Les règlements en petit rappel:
- y'a pas d'ordre de passage, vous postez quand vous voulez;
- on essaie de faire des posts pas trop long;
- personne n'est superman, merci bien;
- si y'a des questions, c'est dans le sujet des inscriptions qu'il faut les poser :3;
- si vous désirez des avancements du pnj en tout temps vous pouvez nous en faire part dans le sujet des inscriptions <3

Participants:
- Bérangère Nithingal
- Bo Fontainebleu
- Claire Gretchen
- Hippolyte E. Lily-Rose
- Ophélia M. Sénécal
- Serena K. Queen


made by BoogyLou.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://badtrip.forum-canada.com

avatar

little firefly


Âge : 22
Emploi/études : emploi par-ci par-là.
Localisation : juste ici.
À savoir : dark vador est le père de luke.
Commentaires :
- « Okay, then. That’s what I’ll do. I’ll tell you a story. Can you hear them? All these people who've lived in terror of you and your judgement. All these people whose ancestors devoted themselves, sacrificed themselves, to you. Can you hear them singing? Oh, you like to think you're a god, but you're not a god. You're just a parasite eaten out with jealous and envy and longing for the lives of others. You feed on them. On the memory of love and loss and birth and death and joy and sorrow. So...so come on, then. Take mine. Take my memories. But I hope you've got a big appetite, because I've lived a long life, and I've seen a few things. I walked away from the Last Great Time War. I marked the passing of the Time Lords. I saw the birth of the universe, and I watched as time ran out, moment by moment, until nothing remained. No time, no space – just me. I've walked in universes where the laws of physics were devised by the mind of a madman. I've watched universes freeze and creations burn. I have seen things you wouldn't believe. I have lost things you will never understand. And I know things. Secrets that must never be told, knowledge that must never be spoken, knowledge that will make parasite gods blaze! So, come on, then! Take it! Take it all, baby! Have it! You have it all! » -

Photo d'identité : roooaaarrr.
Avatar : matt smith.
Double(s) compte(s) : nope.
Messages : 41


MessageSujet: Re: Event + Une expérience, et pas que!   Lun 9 Mar - 17:11


une expérience, et pas que!hippolyte & the others

Il fait noir. Je ne vois rien. Tout ce que je sais, c'est que je me sens atrocement mal, comme battu à mort. Suis-je éteint d'ailleurs ? Je n'en sais rien. Je ne pense pas. La douleur est bien trop vive, si je serais décédé, je ne sentirais plus rien. Dans tout les cas, j'ai du mal à respirer. Mon corps tremblote et faible. Je ne cherche pas à me retenir. Heureusement que je suis solidement attaché sinon je tomberais de ma chaise ! Quoique non. Cette nouvelle situation m'inquiète. J'ai peur de ce qu'il va m'arriver ensuite. Ces hommes m'avaient tabassés comme une pauvre bête à tel point qu'ils m'avaient terriblement brisé. Qu'est-ce qu'ils pouvaient faire de pire à présent ? : Voilà ce qu'ils pouvaient faire de pire.

Les lumières s'allument soudainement et je remarque que je suis face à quelqu'un d'autre. Entre nous, il y a un drôle d'engin et tout autour de cet engin, il y a d'autre personnes. Parmi ces visages, j'en reconnais quelques uns. Je crois... Getchen ? Ce pourrait-il qu'elle connaisse ce bouffon vêtu de blanc et le reste de sa bande ? Je reste d'abord silencieux. Si je serais un poil sensible je crois que j'aurais éclaté en larme mais même ça j'en suis incapable à cause de mes blessures. Seule une légère goutte salée vient se perler sur mon œil au beurre noire pour fuir cette peau dégradée et filer vers le bas. Lorsqu'elle s'éveille enfin, je lui adresse un simple regard, comme si j'attendais des explications de sa part mais au final, je finis par me concentrer sur le paysage morbide dont je semble m'enraciner avec merveilles. Là alors, on entend une voix. Je me fige d'abord surpris par le ton métallique et j'écoute attentivement bien que je ne comprends que la moitié des choses... Sans doute veut-il nous annoncer rien de bon pour nous, ça c'est clair. Si je suis accro à une drogue en particulier, je ne suis pas fan des trips lorsque je me retrouve aussi désarticulé qu'une poupée de chiffon. De la même manière, je ne compte pas coopérer avec un aliéné pareil... Bien que c'est à cause de ma désobéissance que je suis dorénavant dans un sale état... Qui sait ce qu'allait me faire cet homme s'il s'avère être le même méchant de la ruelle. C'est donc finalement mâchoire serrée que j'annonce...

« - Comptez pas sur moi pour appuyer sur ce machin... »







Je ne tiens pas debout
Le ciel coule sur mes mains.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

admin désabusée et toxico


Âge : 28
Emploi/études : Professeur de maternelle
Localisation : Dans les vapes
À savoir : Je déteste les animaux
Commentaires : Laisse-moi vivre
laisse moi mourir.
Laisse moi être
et tu n'auras pas de poing sur la gueule.
Photo d'identité :
Avatar : France B. Cobain
Double(s) compte(s) : Michael, Alex...
Messages : 118


MessageSujet: Re: Event + Une expérience, et pas que!   Mar 10 Mar - 20:06

Ça tambourine un mal migraine horrible à décrâner n'importe quel avaleur de pilules. Il y a une voix vraiment grichante à la radio et je pense bien en perdre l'audition avant de réaliser qu'il s'agit d'un échos pas si fort et pas si lointain, en fin de compte. Je me tortille, ouvre les paupières... Il y a mes poignets qui sont pris dans des liens de fer, puis y'a ma bouche qui lance:

« Grosse chiasse de pute. »

Comme si ça aiderait les choses. J'écoute, avec tout le dédain du monde sur le visage, l'homme qui parle puis je feuillette les gens autour de moi. Pas loin, vraiment pas loin, mon œil bute sur Hypothalamus. La p'tite luciole qui gambade partout. Là, elle gambade pas. D'ailleurs, elle est plutôt mal amochée et elle gémirait sûrement de douleur si on lui en donnait le choix. Et merde. Dans quelle connerie on est, là? On m'a droguée? Je sais foutrement pas. Peut-être. Je me rappelle avoir été au bar, mais j'avais pas lâché ma bière des yeux...

Hypothalamus affirme qu'il ne sera pas lui qui appuiera sur le machin. Le dit machin qui nous transportera je sais pas où. Je déteste cet endroit; ça put la chiasse, et j'ai l'impression que ça pue la mort aussi. Qu'on va se faire trucider d'un instant à l'autre, horriblement... J'ai pas envie de voir mon sang gicler. Encore moins celui de la luciole. Pauvre petit poussin. Il doit être affolé, loin de son nid de bonheur lointain. Mon cœur se serre et retient de pleurer. Je le sortirai de là, coûte que coûte. Mes traits, eux, n'affichent que l'air blasé de toujours.

« T'as intérêt à appuyer sur le machin, la luciole, sinon moi j'appuie mon poing sur ton nez. T'as compris? J'ai pas envie de moisir ici encore trois mille ans. En plus, y'a pas de cigarettes dans ce foutoir. »

En plus.

Je regarde le bouton en question. Il est sinistre. Inquiétant. Il ne prédit rien de bien. Sinon notre fuite, selon le con de la télé. Je réfléchis une seconde de trop; je devrais pas. Je devrais peser sur le bouton sans attendre, sinon je vais commencer à m'inquiéter et à douter. Je suis déjà morte de trouille. Et l'angoisse me ronge les os. Mais là... Mais là faut bien agir, tabarnak.

Alors pourquoi je reste figée stupidement comme un lapin qui va se faire écraser par une voiture?




Celui qui se transforme en Bête


se délivre de la douleur d'être un homme


Nous étions tous en voyage quand un brouillard s'approche. C'est la forêt amère des doutes sans rémission. Cette damnée époque. Cet Âge de raisonnement. Un empire qui a engraissé, prêt pour le saignement. + JOHNSON + LELOUP + CURRY + BOOGYLOU.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dark-circus.forum-canada.com

avatar

L'Étrangère


Emploi/études : Secrétaire pour une maison d'édition et correctrice
Localisation : Je ne sais plus
À savoir : Impulsive à l'extrême
Avatar : Emily Browning
Messages : 9


MessageSujet: Re: Event + Une expérience, et pas que!   Mer 11 Mar - 18:46

Une expérience

dans les entrailles de l’égarement

Une lumière qui me brûle la rétine vient agresser ma vue. Je suis à nouveau quelque part, à vivre. La première image qui me vient à l'esprit est celle de l'endroit où je me trouve, éclairé par ce qui m'a aveuglé il y a quelques secondes. Un sous-sol dégoûtant où, visiblement, des liquides quelconques ont séché, ce qui a pour effet de lui donner une allure encore plus sale. Un souvenir sanglant me vient à l'esprit. Je dirais que ça vient d'un film puisque l'angle de vue me semble improbable pour un être humain. Il y a aussi une odeur désagréable qui flotte dans l'air, qui vient perturber mon odorat de manière inconstante en venant me faire découvrir une forme de fragrance nauséabonde. Contrairement à ce qu'on peut penser, ce n'est pas si désagréable à dire vrai. Je découvre une immondice nasale, donc c'est un plus pour moi. Un mal de crâne est présent. Je fais de mon mieux pour l'ignorer. C'est surement le réveil brusque. La douleur n'est rien de plus que le résultat d'un mauvais sommeil accompagné de son éveil, voilà tout.

Mon pantalon ne me prive pas du froid contact de la chaise métallique sur laquelle je suis assise. J'ai déjà sentie de telles sensations alors je ne vois pas l'intérêt de rester dans cette position plus longtemps. Je tente de me lever doucement mais quelque chose d'également glacial me retient fermement. Mes bras sont tenus par des serres en fer alors que des ceintures, à la consistance ma foi solide, me câlinent fortement. Cette caresse prisonnière, je ne l'apprécie guère car j'ai envie d'être debout pour ne plus sentir ce métal contre mon fessier. C'est peine perdu, mon corps ne peut pas se détacher de cette cage en forme de chaise. J'attendrais donc que ma chaleur corporelle rende le tout plus confortable alors. J'ai un casque où des choses collent à ma caboche. Je ne sais pas ce que c'est. Je suppose que je ne serais que si je me libère des serres, si bien sûr ça arrive un jour. Sait-on jamais, j'ai l'air d'être prise au piège au sein d'un guet-apens sordide. Par conséquent, beaucoup de choses deviennent possibles, comme ma mort. Évidemment, ce genre de possibilité l'est quand bien même je serais libre mais on dirait que cette éventualité a gagné en probabilité.

Il y a des télévisions partout. Je pense alors qu'on va nous transmettre un message via ces écrans. Ou nous montrer un film. Oui, nous, car il y a d'autres gens qui sont tombés en plein cœur de ce piège. Rassurant ? Je n'irais pas jusque-là. Ils ne peuvent pas m'aider étant donné qu'ils sont dans la même situation que moi. Ils peuvent devenir irrationnels. Pourtant, si les évènements se corsent, ils pourraient être utiles. Ou des boulets. J'espère que le caractère utilitaire se verra prédominant.

J’avais raison pour ce qui est du message. Il y en a un, justement. Une voix seulement, cela dit. Alors, pourquoi des téléviseurs ? Il aurait très bien pu choisir d’autres dispositifs destinés uniquement à cela. M’enfin, je me pose trop de questions qui ne m’avanceront pas plus vers mon nouvel objectif : sortir d’ici, je m’y sens inconfortable. Tout ce que j’ai compris du discours de la personne, c’est que je participe à une expérience vraisemblablement illégale. Le reste m’importait peu car ce n’était pas pertinent. L’inconnu dit, par la suite, que le but de l’expérience consiste à s’injecter une forte drogue. Je n’ai pas peur. Ce n’est pas la première fois que je prends quelque chose dont je ne connais pas la nature de sa constitution. En fait, c’est à peu près ça pour la plupart des drogues : on ne sait jamais ce que les chimistes clandestins peuvent ajouter à leurs produits. De toute façon, ça me laisse indifférente généralement, tant que je peux ressentir une ivresse. Il y a un bouton rouge. On me dit d’appuyer dessus pour m’administrer la drogue. J’entends déjà des contestations. Qu’ils sont émotifs, ces gens. On n’a guère le choix. Puis, je ne sais pas. Je pense que j’aurais accepté la dose sans qu’on m’y force. Sans réel état d’âme, j’appuie sur le bouton rouge.

L’emprisonnement s’évapore de mes sensations. Je me sens à nouveau libre. J’ai l’impression d’avoir fumé un joint. Conséquemment, je n’ai plus mal à la tête. Je me sens bien. Je ne dirais pas que je vis une extase, ce serait exagéré, néanmoins je ne déteste pas la sensation. Je me lève tranquillement avec une certaine maladresse non dissimulée. Je jette un œil à mes compagnons d’isolement. Je n’en connais aucun. J’y pense, si quelqu’un est trop effrayé ou n’a tout bonnement aucun courage, je pourrais appuyer à sa place. Facile, rapide et le processus est sans douleur, dû moins pour mon cas, mais ça autrui ne le sait point. Ce serait rendre un service à ladite personne apeurée, au fond.

made by BoogyLou.



Que ce soit dans la nuit et dans la solitude,
Que ce soit dans la rue et dans la multitude,
Son fantôme dans l'air danse comme un flambeau.


Que dirais-tu ce soir, pauvre âme solitaire, Charles Baudelaire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Avatar : Kaya Scodelario
Messages : 34


MessageSujet: Re: Event + Une expérience, et pas que!   Mer 18 Mar - 14:57

Une expérience

Pris dans les harpes de la folie

Je me réveille et...c'est aveuglant. Une lumière blanche, vraiment blanche. Mes yeux s'ouvrent après plusieurs essais. Ça pue, ça pue tellement. Pire que les toilettes chimiques qu'on trouve dans les parcs. Les murs sont remplis de couleurs qui me font penser à rien de bon. Je veux me lever, mais c'est impossible. Mes deux poignets sont serrés à la chaise, comme..une prison ? Je suis emprisonnée. Je sens mon coeur battre de plus en plus vite quand je réalise que les gens qui se réveillent attachés finissent souvent très, très mal.

Une voix sort de quelque part pour m'expliquer des choses que je comprends pas. Si j'avais la force des super héros, je briserais toutes ces affaires de science qui font peur. Un bouton, une expérience, plein de fils multicolores, d'autres personnes ?! Je reconnais pas ces gens-là. Quatre filles et un garçon. Cinq filles.

Est-ce qu'on va mourir ?

Le gros bouton. Il faut peser sur le gros bouton. Je suis souvent stupide et je dis des choses que les autres comprennent pas...mais ça. Pas question que je touche à ça. Les gros boutons, c'est méchants. Ça fait des gros trucs scientifiques bizarres, et moi je suis pas scientifique, alors jamais je toucherai à ce bouton.  

Les autres font comme moi, paralysés. Sauf, elle. Qui appuie sur le bouton.

Et, elle se lève, comme une momie, doucement. Je regarde mon bouton.

Ma tête va exploser. Comment j'suis arrivée ici ? J'étais sur le bus, j'allais à la bibliothèque chercher un nouvel exemplaire de Fables, puis, RIEN. Absolument rien, noir. Comme si j'avais arrêter d'exister.Il faut que je fasse quelque chose, sinon je vais mourir, j'suis certaine de ça.

Le bouton.

La fille.

J'avale ma salive pour la centième fois et j'ouvre la bouche pour la première.

- Hé..hé toi...ça va ? Est-ce que ça a fait mal ?

Je sens mes yeux devenir plein d'eau, j'ai tellement peur...

Je veux ma Tati.

made by BoogyLou.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Âge : 23
Emploi/études : Stripteaseuse
Localisation : Dans un monde parallèle
Photo d'identité :
Avatar : Magdalena Zalejska
Messages : 20


MessageSujet: Re: Event + Une expérience, et pas que!   Mar 24 Mar - 8:57

Une expérience

pour le meilleur et pour le pire

Je m'éveille lentement. Mon corps est endolori pour une raison qui m'est inconnue. Les yeux encore fermés, je me demande où j'ai bien pu m'endormir. Étonnement, j'ai l'impression que je suis assise sur quelque-chose de très dur. J'ai l'impression que ma tête est penchée en avant. J'essaye de la relever ce qui déclenche immédiatement un mal de tête lancinant. Je ne comprends pas pourquoi je ne suis pas allongée, je crois que c'est la première fois que je dors assise. Mais qu'est-ce que j'ai bien pu prendre hier soir? Je me rappelle avoir travaillé, d'avoir ondulé autour de ma barre de pole, d'avoir pris quelques verres, quelques cachetons... Mais je ne me rappelais pas d'avoir pris quelque-chose d'inhabituel.

Il était temps que je me réveille. Je me force à relever la tête en entrouvrant les yeux. La lumière est tellement aveuglante que j'ai du mal à voir ce qui m'entoure dans un premier temps. Je m'apprête à récupérer mes lunettes de soleil mais mon bras ne peut pas bouger, ce qui m'intrigue au plus haut point. Je me rend alors compte que je suis attachée. Je regarde difficilement autour de moi. La pièce où je me trouve est dégueulasse. Je cligne des yeux et me rend alors compte que je ne suis pas seule dans cette pièce étrange et que d'autres personnes sont dans la même situation que moi. Je comprends alors que l'une des raisons de mon mal de tête est un casque étrange. Je suis tellement aveuglée que je ne reconnais personne, et l'odeur nauséabonde qui m'entoure ne m'aide pas, je suis sur le point de rendre mes boyaux mais j'essaye de m'abstenir...

Une voix robotique emplit la pièce. La personne à l'autre bout de la machine a l'air de ne pas savoir ce qu'il fait ou même ce qu'il dit. J'ai l'impression d'être dans un marvel, telle une marionnette livrées aux mains d'un psychopathe. Il nous explique qu'il suffit d'appuyer sur le bouton pour qu'on nous injecte une drogue forte pour être détaché et qu'ensuite nous sortirions au bout de deux heures. Je songe que je préfère être droguée plutôt que de me rendre compte de la situation merdique dans laquelle je suis. A vrai dire tout est mieux plutôt que de rester sur cette chaise ressemblant à celle que j'avais vu dans la ligne verte. C'était trop morbide. Une voix d'homme avoue de ne pas compter sur lui pour appuyer sur ce bouton. Je ne comprends pas son point de vue. Je ne veux pas mourir dans un endroit aussi moche. Je préfère mourir dehors, même si la dernière chose que je ferais est d'essayer de sortir. J'appuie sur le bouton sans regret, attendant qu'il se passe un truc. Ce n'est pas le moment de douter...

made by BoogyLou.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Emploi/études : Squatteuse
Localisation : Criss de gros trip
Commentaires : Votre univers me semble si loin ô mon pauvre je suis là où tu ne pourras jamais m'atteindre. Tu cours après le temps mais il fuit comme l'eau qu'il t'es impossible de prendre dans la paume de tes mains. Moi, je suis au-dessus de cette réalité. Je suis au-dessus de tous ce que vous appeler le monde réel. Je suis tellement loin, tellement haute, essayez donc, vermine, de venir me chercher ! Avant de tenter votre périple, les flammes infernales célestes vous attendent pour brûler votre peau et votre coeur jusqu'à qu'ils ne restent que cendre et là, seulement là, votre renaissance pourra débuter. Si bien sûr, d'ici là, vous ne soyez pas déjà décédé.
Photo d'identité :
Avatar : Daria Sidorchuk
Double(s) compte(s) : Ophelie Sénécal
Messages : 45


MessageSujet: Re: Event + Une expérience, et pas que!   Mer 25 Mar - 19:30

Une expérience

dans les entrailles de l’égarement

Il faut croire que les gens les plus toques se retrouvent sans cesse au sein des situations les plus inopinées. Encore, inopiné est un euphémisme comparé à ce qui se trame en ce moment même. Un emprisonnement survenu d'une manière fracassante : un battement de cils et la voilà assise, attachée de tous bords tous côtés par des serres avec un mal de tête. Bérangère ouvre un oeil à la fois, en observant les murs, ses yeux projetant une ombre qui contraste énormément avec le blanc de ses yeux bien que ça ne soit pas ceux-ci qui peuvent transmettre une éventuelle noirceur mais plutôt ses prunelles. Une mèche rousse cache une partie du visage de la jeune demoiselle alors qu'elle scrute les lieux, silencieuse. La pression exercée sur son corps est ressentie par la rouquine est exacerbée à un point où elle présume que des étincelles de gravité sont venues se loger à l'intérieur du métal pour lui faire encore plus mal. À ça, Bérangère aimerait pouvoir s'exorbiter tels des yeux de son siège pour enfin se sentir bien.

Elle ne regarde pas les autres. En fait, si, elle les scrute d'un œil inattentif. Elle les voit sans les voir réellement. Dans sa tête, Nithingal est seule, en proie à une probable descente aux Enfers démoniaques pour une énième fois. Par conséquent, elle cherche à voir au travers des visages humains, rechercher le chaos de la décadence dans ses images d'êtres humains. Car, oui, pour l'instant, il ne lui viendrait même pas à l'esprit qu'elle puisse être entourée de véritables êtres vivants : puis il faudrait encore lui expliquer ce qu'est concrètement un être vivant car les barrières entre la Mort et la Vie sont, vraisemblablement, d'une minceur abracadabrante pour la jeune fille. Comme quoi elle ne s'étonne même plus d'arriver en pleine Géhenne : elle y est allée tant de fois, c'est devenu une habitude. Cependant, il faut savoir qu'elle y trouve quelque chose de différent à chaque fois. Il ne faut pas converger terrain connu et lassitude dans ce cas.

Bérangère écoute autant la voix du haut-parleur que son cerveau assimile le fait qu'il y ait des véritables présences autour d'elle. Soit, son attention est carrément nulle. Son visage est inexpressif. Elle n'a même pas cet air lunatique qui lui est propre, ces globes oculaires se promenant de droite à gauche en contemplant l'étendue des hallucinations que lui offre sa cervelle. Non, là, il n'y a qu'une adolescente à moitié endormie et l'autre anesthésié de la pensée. La pression contre son corps est bien l'un des seuls sens qu'on peut considérer comme de réellement actif en ce moment, la vision n'étant pas au sommet de sa gloire puisque la rousse elle-même n'assimile pas qu'elle soit à un lieu. Elle est quelque part, hypothétiquement en enfer, c'est tout ce que cette droguée sait en ce moment. Un visage familier l'interpelle à peine quelques secondes avant qu'elle revienne à son état apathique. Alors qu'elle voit deux jeunes filles sortirent de leur cage en appuyant sur le bouton rouge, elle a réussi à assimiler le fait qu'en appuyant dessus, elle pourra se libérer du monticule de force gravitationnelle qui la fait souffrir.

Les serres se relâchent. Néanmoins, elle reste assise, complètement immobile, totalement absente.

made by BoogyLou.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

admin désabusée et toxico


Âge : 28
Emploi/études : Professeur de maternelle
Localisation : Dans les vapes
À savoir : Je déteste les animaux
Commentaires : Laisse-moi vivre
laisse moi mourir.
Laisse moi être
et tu n'auras pas de poing sur la gueule.
Photo d'identité :
Avatar : France B. Cobain
Double(s) compte(s) : Michael, Alex...
Messages : 118


MessageSujet: Re: Event + Une expérience, et pas que!   Ven 27 Mar - 16:57

Ça y est, j'ai pesé. Je sais pas trop, mais quand j'ai vu l'autre fille se lever, je me suis dit que c'était lancé. Qu'il restait qu'aux autres à agir. Puis j'allais pas faire attendre encore bien longtemps la moisissure dans le coin de la pièce; ça faisait déjà trop longtemps qu'elle me fixait avec l'envie sinistre de nous bouffer vivant dans les spores. Injection de quelque chose qui est sans doute une drogue d'amateur synthétique de toute façon, puis je suis libérée de mes gonds.

Puis, c'est là que j'entends Bo. Là, je me suis « putain de merde de chiasse de pute borgue » instantanément. La luciole. Puis la p'tite. Pis qui, encore?!

Je me lève à une vitesse qui fait verdir le guépard puis je m'enfarine dans des fils et des cochonneries électroniques à jurer dans ma barbe. Je réussis finalement à retirer les serpents caoutchouc autour de ma cheville en prenant bien soin de remuer agressivement ma jambe dans tous les sens puis je prends une marche bien rapide vers Hypothalamus pour le secouer un peu. Très gentiment, toujours très gentiment, avec lui...

« T'en fait pas. T'as vu? On est pas morte. »

Magique.

Je lui frappe l'épaule amicalement, comme pour l'encourager. Et j'ai une moue plus que blasé de la situation. Pourtant, mon coeur pompe assez pour donner les six-cent mille watts à ma cervelle. Je regarde la pièce, ou plutôt, ceux qui sont dedans. Y'a deux inconnues, Bo ainsi qu'une fille qui me dit vraiment quelque chose... Vraiment... Je fouille dans mon esprit vraiment fort et puis je reconnais la souris mieux connu sous le nom de « Mademoiselle Chopin ». Je sais que c'est pas une bonne nouvelle que ces deux-là soient ici. Je sais pas pourquoi, mais je le sais. D'ailleurs, c'est un sale merdier que chacun d'entre nous soient là.

Comme n'importe qui de sensé, je vais à la porte de sortit - ou ce qui semble la porte de sortie - et tente de l'ouvrir. Je la cogne avec mon épaule et le métal épais ne veut pas boucher d'un cheveux. Bon. On est pris ici pour un petit moment je pense bien.

Je passe mes mains dans mes cheveux. Ça tombe vraiment mal, en plus que c'est chiant tout ça. Je serais foutrement du genre à angoisser en ce moment. Et c'est ce que je fais, d'ailleurs. Y'a rien de rassurant dans toute cette connerie et plus vite on sera sorti, mieux ce sera. Peu importe quelle pilule du pays des merveilles j'ai à bouffer.

Et d'instinct, je garde ma posture nonchalante. Elle est collé à mon corps pour toujours, de toute façon. Pour me rassurer, faut bien sûre que j'aille consoler quelqu'un. Et ce quelqu'un, c'est la déficiente. Mais c'était quoi l'idée de la traîner là-dedans?! Je me place devant elle, en petit bonhomme, pour qu'elle me voit bien.

« Hey... Hey, écoute. Ça va bin aller, okay? Tu vois le gars, là? C'est Hyppolite, mais tu peux l'appeler la Luciole si c'est trop compliqué comme nom. C'est notre ami. On se lâche pas. On se lâche pas, c'est clair? »

Seigneur que c'est con mais j'espère que le jeu de mot lui donnera sourire. Puis je lance un œil à Hypothalamus, la luciole en question, histoire qu'il comprenne que Bo et lui sont maintenant amis. Et Hyppolite est l'ami de tout le monde, à dire vrai.

Pendant une seconde, je me suis demandé si ça serait une bonne idée de lui présenter Mademoiselle Chopin. Je me le demande encore, en fait.




Celui qui se transforme en Bête


se délivre de la douleur d'être un homme


Nous étions tous en voyage quand un brouillard s'approche. C'est la forêt amère des doutes sans rémission. Cette damnée époque. Cet Âge de raisonnement. Un empire qui a engraissé, prêt pour le saignement. + JOHNSON + LELOUP + CURRY + BOOGYLOU.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dark-circus.forum-canada.com

avatar

little firefly


Âge : 22
Emploi/études : emploi par-ci par-là.
Localisation : juste ici.
À savoir : dark vador est le père de luke.
Commentaires :
- « Okay, then. That’s what I’ll do. I’ll tell you a story. Can you hear them? All these people who've lived in terror of you and your judgement. All these people whose ancestors devoted themselves, sacrificed themselves, to you. Can you hear them singing? Oh, you like to think you're a god, but you're not a god. You're just a parasite eaten out with jealous and envy and longing for the lives of others. You feed on them. On the memory of love and loss and birth and death and joy and sorrow. So...so come on, then. Take mine. Take my memories. But I hope you've got a big appetite, because I've lived a long life, and I've seen a few things. I walked away from the Last Great Time War. I marked the passing of the Time Lords. I saw the birth of the universe, and I watched as time ran out, moment by moment, until nothing remained. No time, no space – just me. I've walked in universes where the laws of physics were devised by the mind of a madman. I've watched universes freeze and creations burn. I have seen things you wouldn't believe. I have lost things you will never understand. And I know things. Secrets that must never be told, knowledge that must never be spoken, knowledge that will make parasite gods blaze! So, come on, then! Take it! Take it all, baby! Have it! You have it all! » -

Photo d'identité : roooaaarrr.
Avatar : matt smith.
Double(s) compte(s) : nope.
Messages : 41


MessageSujet: Re: Event + Une expérience, et pas que!   Dim 29 Mar - 16:40


une expérience, et pas que!hippolyte & the others

Je suis perdu. Je ne sais plus quoi faire. Appuyer et risquer de mourir en ne supportant pas la dose que l'on risque de m'administrer ? Mourir au risque que tout ce qu'il nous a dit est faux ? Après tout, cet homme ou cette femme, qui que ce soit, vient de commettre un crime. Il nous a enfermé puis usé de nous comme des rats de laboratoires albinos... On risquait de le rapporter à la police... Et les témoins gênants ne finissent pas vivants en train de gambader naïvement en pleine liberté. Pourtant, une fille appuie comme si de rien n'était sur le bouton rouge et se lève. Puis une autre. L'une d'entre elle appuie également mais ne bouge pas... Et puis il y a Gretchen aussi qui a prit la décision d'appuyer à son tour après m'avoir menacé si je n'en faisais pas autant. Puis voilà qu'elle se dirige à présent vers moi comme une furie. Elle a l'air d'être bien, elle a assez de force pour me secouer en tout cas...

« - T'en fait pas. T'as vu? On est pas morte. »
« - Moui... »

...Mais moi ? Ne voyait-elle pas l'état dans lequel je me trouvais actuellement ? Je n'allais sans doute pas supporter la drogue et les blessures ! Je secouais nerveusement la tête, prisonnier d'une chaise et d'un choix Cornélien... Néanmoins je devais malgré tout me faire une raison. Mourir tranquillement avec de la drogue dans le sang sur un petit nuage blanc ou bien dans d'atroce souffrance sans avoir prit ce petit plaisir de la vie qui provoquait des hallucinogènes troublants ? Je n'en savais rien... Peut-être avais-je tout, malgré-moi, l'envie de sortir de cet endroit, les pieds devants et d'un autre côté, je n'y croyais pas vraiment.

Gretchen repart, tente de cogner contre la porte. Elle ne s'ouvre pas puis revient vers une autre fille. La seule qui a prit la décision, tout comme moi, de rester collé à sa chaise plutôt que de recevoir un truc aussi étrange que ce liquide pâteux dans les tuyaux sanguins. Elle tente de la consoler et parle de moi avant de m'adresser un nouveau regard compréhensif. Je fais un signe de la tête. Je suppose que c'est le but de personne... De mettre l'un d'entre nous dans le pétrin. On doit se serrer les coudes... Mais je ne veux pas appuyer. Jamais. Pourtant, j'ai la sensation que je n'ai plus vraiment le choix. Si l'on veut sortir, on doit presser le bouton. Je ferme les yeux.

« - Retenez moi... Si je tombe... S'il vous plait... »

Je presse. Je sens déjà les effets. J'essaye de me tenir au mieux sur ma chaise, mais je n'ai plus les liens pour me retenir...







Je ne tiens pas debout
Le ciel coule sur mes mains.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé






MessageSujet: Re: Event + Une expérience, et pas que!   

Revenir en haut Aller en bas
 

Event + Une expérience, et pas que!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» vente de Futs
» Faire une ligne de temps avec le site Dipity
» EVENT#4 - De mots et de sang
» EVENT#4 - De mots et de sang
» EVENT#4 - De mots et de sang
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BAD BAD TRIP :: Montréal :: Trappe à touristes :: Centre des sciences-